Chroniques

Mes préférées de 2019

Nous y voilà: la fin d’année 2019 et le début de 2020. On embarque déjà dans les années vingt de l’an 2000.  C’est fou n’est-ce pas! Il y a 20 ans on craignait le bogue de l’an 2000 et je rencontrais mon amoureux. En 2010 je le marierais. Alors cette nouvelle dizaine va m’apporter quoi au juste? hum…..

Votre Noël s’est bien déroulé? Le nôtre a été bien complet. 28 en tout autour de la table pour le dîner de Noël.  Personnellement j’adore Noël et tout le flafla qui l’entoure.  3 jours ininterrompus sont nécessaires à tout préparer en plus de la matinée d’emballage des cadeaux des petits-enfants sans oublier la séance de magasinage.   J’y ai pris un plaisir fou.  Nul besoin  d’en rajouter, j’aime ça autant sinon plus que mes petits-enfants.

Le retour du Père Noël 

Les voir s’émerveiller à attendre le Père Noël c’est tellement précieux. Mon scénario est fort simple.  Tout d’abord je demande à chéri de télécharger des sons du Père Noel.  J’exige et je dis bien “j’exige”  qu’il se pratique quelques fois à les faire jouer sur son haut-parleur Bluetooth afin de m’assurer que tout est parfait.

La magie de Noël s’opère avec ma baguette magique. Depuis quelques années, j’innove pour leur faire ressentir ce bonheur.   Je les fais asseoir et ils doivent chanter une chanson de Noël pour activer la baguette. Soudain, avec la connivence de mon chéri, qui se tient un peu en retrait, un son de clochette retentit dans la maison. La connexion Bluetooth  aide à faire croire à ce moment magique. Un son qui arrive de nulle part. Un son passablement fort. Cette magie les excite suffisamment voir même beaucoup.  Et puis là, c’est le son du « HOHOHO » qui se fait entendre suivi du son DING DONG! Oh boy!  nul besoin de vous dire qu’à ce moment précis c’est impossible de les retenir. Ils se « garrochent »  (13) tous pour voir le Père Noël.  Dommage!  Il est parti trop vite en laissant  “Le sac du Père Noël” à l’entrée de la maison.

Décidément, n’est-ce pas ces moments magiques dont ils se souviendront le plus? J’ose espérer .  C’est ce que je désire laisser comme souvenir.   Il y en a même un qui a dit à sa maman le lendemain de la Fête:

  • l’année prochaine je vais rester dehors pour voir arriver le Père Noël

Ça valut la peine et c’est ce que l’on aime le plus dans le Noël.  Le souvenir de cette magie. Et surtout, on goûte à tous ces délices et on prend ce temps à travers les sourires de nos enfants petits et grands. (sur la photo, Rupert dormant avec son papi)

Le Nouvel An

 Je n’avais pas planifié d’écrire un article cette semaine.  Mon chéri étant malade, fort grippé, il dort presque tout le temps, alors je cherchais quoi faire. Du ménage, lavage, bof non!

Avant d’aller se coucher pour une XIème fois, je lui avais demandé de mettre de la musique de fin d’année. J’avais le goût. Mes enfants diraient que je suis quétaine. Je m’assume.

Ma chanson préférée que j’aime fredonner et taper du pied est « Le réveillon du jour de l’an » par la bottine souriante. Mon chéri peut en témoigner. Oh que oui!  Je turlutte même. Vous devriez m’entendre. Euh peut-être que non en fait.

Ah! que c’est bon, bon, d’prendre
Un verre de bière avec la cuisinière
Dans un p’t coin nouère
Pis si c’est bon, bon, faites-le en riant
Y’a pas de mal là-dedans
Dans l’temps du Jour de l’an

 

Tout d’un coup, je me sens inspirée pour cette chronique.

Retour en image

Je parcours rapidement l’année qui vient de se terminer en choisissant une photo par mois. Je constate que ce fut une année qui n’a pas manqué de piquant.

Ça me permet de revoir quelques occasions marquantes et mes beaux moments photos.   Ce n’est pas facile de faire un tri. Pour 2019,    j ’ai un répertoire contenant 7403 photos.  Elles ne sont pas toutes publiables. Lors d’une sortie photo, je peux facilement prendre 500 clichés. Si j’ai le doigt sur le déclencheur (mode rafale) alors là, un clic peut contenir 10 photos d’une même prise de vue.  On dit qu’une image vaut mille mots.  Voici mes mots sur ma rétro 2019.

Le 1er janvier 2019

La Sainte Paix!

Ah! (soupir) un bon feu et les bas tricotés par ma sœur.  Quoi de mieux.

Le 9 février 2019

Chouette!

Le p’tit couple. Parfait, je ne le sais pas. Toutefois la République Dominicaine fut parfaite pour nous.

Le 19 mars 2019

Inspiration!

Il respire le bonheur, ce connaisseur chevronné de la musique.  Mon chéri affectionne particulièrement écouter sa musique préférée bien tranquille.  Par un dimanche matin, j’imagine que ça aide à réfléchir à ses péchés jeunes et vieux.

Le 19 avril 2019

Entremêlé!

Le printemps qui tarde. Jours froids, jours glaciaux, jours de pluie. Un mélange de tousqui excluant la chaleur. L’attente est longue.

Le 05 mai 2019

Le défi!

Un article de mon blogue décrit ma passion pour le baseball. Qu’à cela ne tienne, mon chéri l’ayant lu et sachant que je n’en avais pas décida de m’acheter un gant. Un beau neuf en cuir.  Donc l’été prochain on se la lance.

Le 29 juin 2019

Royal!

Toujours fascinée par ce volatile. Sa chair est excellente.  Je me contente maintenant de les photographier. La chasse, c’est terminé pour moi.

31 juillet 2019

Solitaire!

J’ai été impressionné par la tranquillité du parc du Carré Saint-Louis à Montréal.  Il fut un des endroits où nous y avons passé un bon moment lors de nos vacances estivales savourant un bon latté.

24 août 2019

Ensorcelé!

Il nous a séduit! Avec ses chansons. Prestation intime avec Hugo Lapointe lors  de la BOOM de l’été.

21 septembre 2019

Époustouflant!

C’est mon coup de cœur. Un mosus de gros coup de cœur.  Expérience sur les toits de Montréal avec un groupe de photographes.  Objectif réussi. 1400 photos « stockés » sur mon disque dur.

14 octobre 2019

La saison des gourmets!

Des couleurs chaudes, température douce, teintes colorées, etc.  Un dicton populaire dit : “Bel automne vient plus souvent que beau printemps.” En tout cas ce le fut pour cette année.

7 Novembre 2019

Frisquet!

Première neige. Historiquement, la première neige tombe autour du 7 novembre. Ce fut le cas pour cette année.

31 Décembre  2019

La froidure!

Pour plusieurs raisons, j’ai laissé mon appareil dans le tiroir pour le mois de décembre. Température moche etc. Et je deviens plus pantouflarde; j’aime rester chez soi, savourer mon confort et ma tranquillité.

Par contre aujourd’hui dernière bordée de neige pour 2019. Pelletage de la cour s’impose. IPhone en main et hop! voilà la dernière.

Année 2020 – traditions

 ll y a les résolutions et les bénédictions du début d’année. C’est une histoire de tradition.

Pour les résolutions, je n’ai pas souvenance d’avoir entendu qu’à la fin d’une l’année on se vante de la réussite de nos intentions.  La plupart du temps, on ne tient pas la route.

Donc, je n’en prends pas.

Par contre la bénédiction annuelle par le paternel ça je m’en souviens.  Soit nous restions debout ou soit on s’agenouillaient devant notre père. Il improvisait quelques mots, ou bien il prenait un court texte du “Prions en église” en faisant un signe de croix  et disant ceci:  : « Mes enfants, que Dieu vous bénisse, au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit ». Et nous de répondre : « Amen ». On se relevait et on se souhaitait une bonne année et le Paradis à la fin de nos jours. (Souvenez-vous que je l’ai marié le Paradis, donc nul besoin d’attendre à la fin de mes jours).  Devenus adultes, nous étions moins solennels. Lors d’un repas partagé, il profitait du “bénédicité” pour nous bénir tout simplement. C’est une tradition qui s’est éteinte, le paternel n’étant plus.

Par contre pour les souhaits de bonne année, souhaiter le meilleur, c’est encore de nos jours une belle pratique en début d’année. Un beau moment traditionnelle, quoi!.  On veut se souhaiter le bien, le bonheur, la santé, le travail idéal, le succès, etc et de faire le plein de bonnes ondes. Par ce p’tit temps d’arrêt on laisse de côté les moins bonnes expériences vécues de 2019. On se dit:”oui, c’est là que je veux m’en aller  et de décider ou pour cette nouvelle année”.

Mon souhait pour 2020 :  (ce n’est pas de mon cru, l’ayant vu sur un autre blogue, ça représente tellement ce que je pense)   :

Parfois, nous oublions que chaque jour est important dans les 365 jours que composent 2020. 

Alors, je ne vous souhaite pas une bonne année… mais 365 jours tous bien différents, remplis de surprises, de rêves, de découvertes et de bonheur.

 

Arriverdici!

 

You pourriez aimer ces posts

2 Commentaires

  • Répondre
    Paule Castonguay
    5 janvier 2020 a 7 h 57 min

    Quelle plume extraordinaire…Ton texte nous captive de la première à la toute dernière phrase! J’aurais aimé voir les yeux des p’tits enfants entendant la fameuse clochette…Un moment certes inoubliable pour eux mais sûrement tout autant pour les adultes privilégiés d’assister à ces quelques secondes magiques. Quelle somme de travail que vous avez eue à accomplir pour réussir de telles festivités!?! Vous n’avez pas chômé, ça c’est certain! Mais, dites-moi, comment allez-vous faire pour retenir à l’intérieur le petit-enfant désirant attendre le Père Noël à l’extérieur?
    Merci Colette de nous faire vivre en mots et en images de si beaux moments! Et, comme ça, l’Islet-sur-Mer est inscrit dans vos agendas? Ses couchers de soleil vous attendent!

    • Répondre
      Colette
      5 janvier 2020 a 15 h 53 min

      Allo chère Paule, j’adore te lire également. Nous avons effectivement un gros défi pour la venue du Père Noel. On devra avoir une imagination hors du commun et surtout garder Éliot dans la maison. C’est beaucoup de travail en effet toutefois le retour des petits c’est précieux.Pour l’islet-sur-Mer; c’est sur et certain. Alain va surement te contacter. Au plaisir ma chère.

Laisser une réponse