Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Chroniques

Le road trip d’une vie et sa musique

L’autre jour, lors d’un dîner au bureau, un collègue s’exprime ainsi :

“Il est important  de célébrer les différentes étapes de la vie et d’accepter ce qui va avec.”

Ça m’a interpellé. Non pas en ce qui concerne l’enfance – l’adolescence – la vie d’adulte – la vieillesse, mais plutôt ce qui compose et fait partie de ces étapes .

En effet, “la vie passe par différentes étapes et nos activités, ainsi que notre compréhension, changent avec les périodes de notre existence”. (J. Davy Crockett III).

Loin de moi de vouloir faire une psychanalyse, de faire une Freud de mon moi-même ou de me retrouver sur un divan! Concrètement, la vie commence par la naissance, l’enfance, la jeunesse ou l’on va à l’école, l’adolescence et ses amis, l’âge adulte et les responsabilités qui vont avec, pour se terminer par la retraite et l’automne de la vie. Et le bonheur d’être heureux dans ce « road trip » de la vie, faut pas l’oublier. C’est à ça que je pense surtout. L’art de faire la belle vie et d’évoluer selon ces étapes.

« Si vous aviez la possibilité de revivre une étape de votre vie, laquelle choisiriez-vous ? »

Bof! à bien y penser, peut-être que la période adolescence je la sauterais. J’en ai fait un peu – beaucoup voir  de toutes les couleurs à mes parents amenant  un gros lot d’inquiétudes pour eux. Vers 16 ans, ma mère désespérait que son mouton noir reste noir;  alors elle m’avait  inscrite dans une fin de semaine de trois jours de ressourcement de La flambée qui était un mouvement catholique; un genre de retraite spirituelle pour ados. Ça avait pour but une prise de conscience, de réflexions et de découvrir, dans un petit groupe d’ados, les valeurs profondes, l’importance des autres dans notre vie, notre relation avec la famille, les valeurs chrétiennes, etc. Vous voyez ce que je veux dire ?… Au long de ces trois jours : de la musique, des conférences  poignantes amenant des larmes (pour nous faire réfléchir et surtout fléchir sur notre sort, bien entendu). Également des chansons. Y’en avait un qui grattait la guitare. Un garçon, un peu tombeur (ça en prend toujours un dans un groupe d’ado, c’est sur)  qui  nous jouait “Les portes du pénitencier”  Ohboboy….! Les jeunes filles dont je faisais partie, on en bavait-tu!  Nous étions en pâmoison pour trois accords (Ça pas changer!) Ça se peut-tu?  « Ben oui je vous l’dis ».

Ma mère qui  était très croyante et pieuse espérait que ce week-end me ramènerait dans le droit chemin.  Est-ce ça fonctionné? À vous de juger. 🤪Ça s’est passé dans les années 70. J’ai pris plaisir à me souvenir récemment de ce week-end avec mon amoureux qui lui aussi avait assisté à un événement similaire dans son adolescence. Oh My God!  Que de fous rires nous avons eus.

On se remémorait  les activités de groupes, les chansons qui faisaient de l’ancrage, les chorégraphies que nous avions faites sur ces chansons, le peu de sommeil, la proximité du groupe, les chandelles tenues bien haut et j’en passe!

Je reviens à la question   « Si vous aviez la possibilité de revivre une étape de votre vie, laquelle choisiriez-vous ? »  Alors bien franchement, je referais toutes les mêmes étapes. Mon road trip de vie me vas bien et je le revivrais de la même façon. J’ai beaucoup appris et développé les valeurs transmises par mes parents. Sans toutes ces années et ces étapes, je ne serais pas la personne que je suis devenue. Je crois qu’elles m’ont permis d’offrir le meilleur de moi-même. Certes, elles ont comporté beaucoup de défis. Ce ne fut pas toujours un jardin de roses  et je n’ai pas vécue dans un pays de licorne; mais elles m’ont fait grandir dans tout ce que je voulais être.

Qu’est-ce qui rend ces moments  ou ces étapes si précieuses?

Plusieurs choses en fait. Dans la vie, j’apprécie plusieurs choses. Simples ou pas. Les escapades impromptues, les nouvelles rencontres, les restos, m’adonner à mes activités préférées, ma famille, ces matins ou les chiens nous accueillent en bas de l’escalier et nous suivent partout, un p’tit coup de museau sur les mollets pour avoir une bouchée de toast le matin, en nous arrachant un sourire.

Une pause-café au lait vers 10h30 avec un muffin. Après tout, être bien chez soi en toute simplicité, c’est ce qui importe, non? Un sentiment de bonheur et de calme, de bonnes odeurs. Ça, c’est LA belle vie! En fait plusieurs choses me rendent la vie belle.

Même les “ages”

Vous allez comprendre rapidement. Par un beau dimanche, mon chum quitte tôt le matin afin d’aider un de ses fils pour des petits travaux dans son logis. De mon côté, tous les “ages” sont au menu du jour; lavage, repassage, ménage, époussetage, pliage nommez-les tous …. Faire tous les “age” quand tu aimes ça, ce n’est pas une corvée. Ça fait partie aussi des moments que j’aime.

Dans mon chez-moi, à l’abri de tous les regards (je m’en assure) je me crée une atmosphère idéale pour ces moments. Ma routine ménage est fort simple et nécessite UN seul accessoire en particulier. J’emporte dans toutes les pièces où je passe mon enceinte portative Bluetooth. La musique me suit partout. Forte, ça va de soi!

Mamma Mia!

Musique entraînante, un must. Monte le son. C’est fou comme on ne voit pas le temps passé en chantant. Vu que le ménage c’est très physique, ça va de soi que ma musique colle au mouvement. Tout un défoulement… je hurle. Dans ma tête je suis sur et certaine que c’est exactement comme ABBA. Sauf qu’en réalité…gosh, faut pas que vous m’entendiez…

♫ ♫ You are the dancing queen
Young and sweet
Only seventeen ♫ ♫

Faire les “ages” c’est dans mes gènes. Et J’AIME ça.  Ma mère nous déléguait, à ma soeur et moi, des corvées chaque fin de semaine.  Question de nous tenir occupées. Je me souviens que les plus longues besognes étaient sans doute de laver les “châssis doubles” au printemps.  Pour bien se comprendre,  les “châssis doubles” c’est une fenêtre qui se pose devant une autre pour mieux la protéger  contre le froid extérieur. Lorsque le printemps se faisait sentir, ma mère décidait qu’il était temps de faire de l’air et d’enlever les “châssis doubles”.  Lavage, entretien et parfois peinture du châssis ……  Mon père aidait aussi à les manipuler pour l’entreposage, car c’était assez lourd.  L’été, on mettait un bâton pour  tenir la fenêtre restante afin de laisser passer l’air l’été. C’était la « clim » de l’époque! Et à l’automne on recommençait le tout.

– « Tu fais les coins ronds », disait ma mère qui inspectait notre travail de lavage.

– « Ben non, man c’est correct de même »

– « Non, non regarde, ça fait le rond dans l’coin. R’passe ta guenille. »

– Soupir et on reprenait

– « Bon, là c’est-tu correct? »

Elle avait raison d’insister.  En gros ça s’appelle de la débrouillardise qu’elle nous a montrée. Aujourd’hui, je n’ai pas d’horaire de tâches genre le lundi je fais telle chose, et ainsi de suite. Non. Un p’tit peu à chaque jour et ça suffit. Et je ne cherche surtout pas à avoir une maisonnée Pinterest. J’accepte que ça ne soit pas parfait partout. C’est tout. Et c’est “bien correct” de même. Chaque fois que j’entreprends les “ages” j’y pense encore.

–  « Fais pas les coins ronds! »

Chanson d’été : “Quelle playlist pour les vacances et les escapades routières ?”

 

La musique nous suit partout. Autant avec les “ages” qu’avec les vacances. Ça se transforme en bonheur.  Et il y a de la joie à écouter de la musique. On dit que la musique accentue le plaisir et diminue le stress. Alors il va de soi qu’en vacances  elle en fait partie aussi.

 

Passez une journée avec ma soeur à Victo; que choisir ? C’est deux heures de route quand même.  Je n’hésite pas. C’est la bande sonore du film les TROLLS. Oui, oui vous avez bien lu. « Les Trolls » c’est un film d’animation très vivant, rafraîchissant et coloré, que nous avons vu au cinéma avec deux de nos petits

-fils. Sa bande sonore apporte toute une énergie.  Je l’ai écouté en boucle jusqu’à Victo.  Le premier titre est Hair up interprété par Justin Timberlake et Gwen Stefani suivi par Can’t stop the feeling.

Quand nous sommes sur la route, chéri et moi, on n’a pas beaucoup de jasette et on ne mange pas une tonne de cochonneries. Nope! Quand l’envie nous prend de sortir, accompagné du soleil, du ciel bleu et quelques fois on ouvre le toit et on entend les p’tits oiseaux.  C’est donc cute n’est-ce pas?  On monte le volume et nous sommes prêts à affronter la route. Donc pour nous rendre un week-end à Québec et afin d’agrémenter ces trois longues heures de route nous sommes partis avec une playlist Roadtrip Along Songs très rythmée et parfaite pour la randonnée…….   Oh que du wow!  Bien sûr que l’on n’oublie pas de surveiller la route. Enfin oui, peut-être!

Ensuite, que dire d’être sur le bord de la piscine avec une incontournable playlist composée d’un large éventail de chansons des années 60 Mais oui, bon, tous les goûts sont dans la nature.

Et voilà, l’été n’est pas encore finie mais nos vacances à chéri et moi OUI! 😢

♫ ♫ Dans ma camaro je t’emmènerai sur tous les chemins d’été
Dans ma camaro je t’emmènerai à Sans Francisco
Soleil de blonds sur nos fronts brûlants nos cheveux longs flottants dans le vent
Et attention nous nous envolons comme des cerfs-volants  ♫ ♫

Quatre semaines de vacances se sont terminées ainsi.  Elles furent très bien. Y allant un peu du tourisme,  un peu de curiosité, écouter des séries Netflix qui nous ont rendus addictifs genre La casa del papel, de voir la famille (enfants, petits-enfants, oncle, tante, cousins, et les petits nouveaux (3)) et, de s’éloigner un peu de notre milieu de vie, fait souvent le plus grand bien, ne serait-ce que pour sentir autre chose. On va penser aux prochaines et planifier le tout d’avance mais… pas trop. L’improvisation nous anime beaucoup!

Au retour, le boulot nous rattrape vite, trop vite !  Ça ne prend pas trop de temps.  Par contre, en fin de journée la température nous permet encore de nous baigner et d’écouter nos fameuses playlists. Elle s’allonge au fur et à mesure que des moments précis de notre vie ou des occasions spéciales se pointent. Mon road trip de vie continue… et mes vacances s’étirent encore un brin à chaque fin de journée ou durant le week-end.

Bonne rentrée à celles et à ceux qui ne l’ont pas encore faite.

-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.
Nos vacances avec une seule photo par évènement (Québec, Montréal, Ulverton, Upton, Victoriaville, Magog, Boucherville, Ontario)
Le répertoire complet sera mis en ligne éventuellement dans la section  Sites Touristiques 

 

You pourriez aimer ces posts

Pas de commentaires

    Laisser une réponse