Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Chroniques

Ici Radio-Tralala

Qui l’eût cru!  Dans le cadre de ma semaine d’ateliers pratiques de photographie, me v’là tu pas rendue sur le toit de la « grande » tour de Radio-Canada.

Ces ateliers ont pour but, en plus de passer du bon temps entre collègues passionnés de photos, de découvrir une approche différente et d’apprendre à maitriser davantage  les possibilités de nos appareils photo.  Sans oublier le plus important soit d’utiliser notre œil, qui devient l’outil « LE » plus précieux afin de faire « LA » photo. Tout ça, dans une ambiance plaisante, mais surtout de prendre le temps. (lien avec l’article précédent)

Car l’appareil , peu importe que ce soit à partir d’un téléphone intelligent ou tout autre type d’appareil, ne nous rend pas plus créatifs ou talentueux ; mais il nous aide à partager notre vision  avec les autres.

La 2e journée était dédiée pour le coucher du soleil à partir du toit de la Maison Radio-Canada. Nous avons eu une magnifique vue sur le fleuve, le pont Jacques-Cartier et le centre-ville de Montréal.  Semble-t-il qu’à cet endroit, le coucher du soleil est encore plus photogénique que le lever. Ce n’est pas tous les jours que l’on a une chance pareille.

Selon notre professeur, « C’est notre dernière chance d’avoir accès à ce point de vue unique, car la maison Radio-Canada déménage. De plus, la brasserie Molson qui est située en face, est très photogénique vue du toit. Or, elle déménage aussi »

Pour cette sortie, notre professeur nous dit d’apporter une veste ainsi qu’un manteau coupe-vent. Avant de quitter pour cette journée, je mentionne à mon amoureux les directives reçues du professeur et d’ajouter : « Météomédia annonce 27°C plus facteur humidex 31°C aujourd’hui » penses-tu réellement que j’en ai de besoin afin d’éviter une charge supplémentaire à porter?  Je rajoute : « surtout qu’on doit  être 3-4 étages de haut donc pas tellement froid »

Grand éclat de rire de mon chum.  Qu’est-ce que tu dis là ? La tour fait au moins 30 étages!!!.  30 ai-je répliqué ; es-tu certain?  Bien voyons m’a-t-il dit; t’a jamais remarqué on a passé souvent pourtant. Tsé l’immeuble en forme de boite de chiffon :-).  (pour ceux qui s’en souvienne) Euh j’avions pas réalisé cela 🙁

Oh boy!  La trouille arrive vite, car moi et  les hauteurs; on fait pas bon ménage. Y aura-t-il un mur de protection, on va-tu être proche du vide, vais-je devoir passer par des échelles? Je crains d’être prise d’un peu de panique là.  J’ai beau faire confiance que le professeur nous amène dans un endroit sécuritaire, mais bon c’est plus fort que moi.

Arrivée sur les lieux vers 19h30, force est de constater qu’elle est effectivement bien haute cette tour.  Bien sûr que j’ai fait des recherches avant de m’y rendre.  26 étages où l’on retrouve, en plus de l’édifice, de nombreux locaux situés sous la terre, une terrasse et des antennes de diffusion. L’édifice, qui a été construit en 1973, est considéré comme le 47e plus haut gratte-ciel de Montréal. (ref : Wikipédia)

Pour accéder au toit, on nous remet une passe et un garde de sécurité nous accompagne jusqu’au 26e étage.  Par la suite nous prenons un genre d’ascenseur de service pour se rendre sur le toit.  Seigneur! Espace très clos qui a pris presque aussi de temps pour les 2 derniers étages que pour les 26. Enfin arrivée !!!

Il y a des remparts. Ouf! Le garde de sécurité restera avec nous pendant toute la séance de photo de 19h30 à 22h afin de s’assurer que les règles de sécurité soient respectées. Il nous indique les endroits à ne pas passer.  Il ne sait pas que je ne suis pas casse-cou pour une miette (!).

Il vente beaucoup en haut et la température est supportable. Par contre vers 21h nos manteaux sont nécessaires ça devient plus froid et très venteux.  Mon trépied peine à rester stable, mais quelle expérience photo ce fut!  J’ai pris le temps (devise de ma dernière chronique) d’analyser l’endroit et de regarder la lumière. Le coucher de soleil était formidable.  Les photos prises sont chargées de toute la beauté qu’amène la lumière particulière de l’heure dorée et de l’heure bleue.  À  22h15 nous redescendons.

Laissez-moi vous dire que Montréal vu d’en haut, c’est très beau. Ce n’est pas tous les jours que j’aurai à nouveau cette chance.

Du  toit de Radio-Canada, je vous laisse découvrir cette fenêtre sur Montréal  à partir de mon œil de photographe 🙂

Montréal le soir

Du haut de la grande tour de Radio-Canada

 

 

You pourriez aimer ces posts

Pas de commentaires

    Laisser une réponse